Brocéliande

Dimanche 23 mai

Départ à 8 h précises pour 180 kms

Vers Plescop puis Meucon, Saint Jean-Brévelay, Guéhenno, Guégon, Saint Gobrien puis Colonne des Trente, Héléan, Loyat, Néant/Yvel, Tréhorenteuc et voir le « Val sans retour »,  Repartir vers Le Pertuis puis Beauvais et passer le point culminant d’Ile & Vilaine (240 m) suivi d’une belle descente (2 kms) avec arrivée sur Paimpont avec Vue sur l’étang.

Pause au Café  « Le Brécilien »

Spécialités : Bière bretonnes (3 sortes)
– Sandwiches variés.
(moins de 10€, avec le café…)

Repartir vers Beignon, Campénéac, Augan, Caro, La Chapelle Caro, Lizio, Trédion par Callac, Plaudren,  Monterblanc, Saint Avé, Plescop, Ploëren.

ici le circuit avec le profil.

100 kms : à Guégon prendre direction Le Roc Saint André, Lizio, Sérent, Trédion par Callac, Plaudren,  Monterblanc, Saint Avé, Plescop, Ploëren.

80 kms : avant Guéhenno prendre Billio, Plumelec, Trédion, Plaudren,  Monterblanc, Saint Avé, Plescop, Ploëren.

Les copains vont pouvoir nous « accompagner » sur les 50 premiers kilomètres soit à la sortie de Guégon…

Merci à eux de nous y amener en douceur !

Et bien voilà, c’est fait fait !

Le départ, comme prévu à 8 h 00 a pris un peu de retard…car en se levant trop tôt, « on » pense avoir du temps et la pendule avance sans s’en rendre compte .
Nous sommes plus d’une vingtaine, et on discute parcours avant de partir. Phillip rejoint le groupe à Plescop.

Juste avant Meucon, Pierre subit un incident mécanique…Ton vélo manque de kilomètres, Pierre !

Vers Saint-Brévelay, la route se déroule sans encombre. Robert en bon rouleur nous assure un train COOL, comme demandé. Gaby et Gégé nous quitte alors pour accomplir le petit circuit vers Billio. Puis à Guéhenno, nous remercions les amis qui nous ont accompagnés sur ces 40 premiers kilomètres.

Nous ne sommes plus que 12 maintenant, et on peut retirer les coupe-vent et les manchettes, car la journée est belle et promet d’être ensoleillée.

Pas le temps de s’arrêter à la « Colonne des Trente« , haut lieu de l’histoire de la Bretagne. Nous filons toujours à un train de « sénateur » vers Loyat. Et ici, nous empruntons la route Ploërmel – Mauron. La circulation est dense et nous roulons à la queue leu-leu par prudence.

Nous visitons Tréhorenteuc au milieu d’un grand nombre de touristes et faisons une photo-souvenir près du « Val sans retour » et de sa fée Morgane. San nous attarder trop longtemps, nous prenons la direction du plus haut point de notre périple. Quelques belles côtes vont nous ouvrir l’appétit. Mais également une belle descente (70 sans pédaler!) juste avant d’entrer dans Paimpont en longeant un bel étang qui nous apporte sa fraicheur ainsi qu’à de nombreux visiteurs.

Le Brécilien (vient de Brocéliande), un bar avec une patronne super sympathique nous accueille chaleureusement sur la terrasse ombragée. Les spécialités liquides sont très appréciés avec modération. Les sandwiches sont frais et copieusement garnis. Nous prenons ainsi une bonne respiration et après un petit café, Loulou nous suggère de tout même d’aller voir le plan d’eau et la bâtisse « mairie-église » ? Originale !

Redémarrage en douceur ! Stop 1 kilomètre plus loin…déjà ? L’un d’entre nous a « oublié » ses bidons…demi tour illico presto !

L’ex nationale 24 est paisible, bien sûr, il y a quelques voitures mais la route est belle. Difficile de repartir, il nous faut refaire les jambes… Le soleil commence à cogner, et agréablement, le léger vent nous aère.

Et à partir d’ici, les esprits ne sont plus très clairs (à part Hervé, qui a du bien apprendre par cœur le circuit), et « on » se trompe dans le parcours…

Des petits détours vont nous amener à Lizio, au beau milieu du Tour de Bretagne des vieilles voitures (ici une Amilcar). Nous en profitons pour nous ravitailler. J’aurais dû accepter la proposition de Monsieur Le Maire qui me demandais si nous avions besoin d’un pompier volontaire….(pour aller à Paimpont !). Après avoir signé la pétition pour le maintien de la commune de Lizio dans les « Petites cités de caractère », nous  reprenons la route vers Callac puis Plaudren. Les jambes commencent à être lourdes pour beaucoup. Le circuit est exigeant, avec un bon dénivelé (1200 m sur les 190 bornes).

Au bord des crampes, le pot de l’amitié termine cette belle journée !

Brocéliande 2010Diaporama