Drukpa Plouray 15 mai 2015

Petit compte rendu de la sortie par Dominique H.
Partis de PLOËREN vers 8 h 15 à une petite vingtaine, nous avons « perdu » un copain à cause d’un problème mécanique dès Mériadec (photo) 😥 . meriadec
Après BAUD, nous sommes alors à 8 pour la sortie » longue ».
Temps frais mais pas de vent ni pluie .
Bonne idée de reporter d’une journée vu les conditions de la veille.
Roulage tranquille mais vallonné, comme la montée de Pont Augan, et cela continuera de grimper jusqu’à GUÉMENÉ / SCORFF…
 Premier arrêt « long »à la maison de l’andouille et nombreuses photos en attendant JEAN LOUIS  & ROGER qui guemenefaisaient le plein de la précieuse denrée. Vous pourrez voir que le charcutier fabrique son électricité qu’il utilise pour charger sa voiture « verte »… Voir le reportage TV sur France 3
 tibetNous repartons vers PLOURAY (çà monte toujours !!) et vu l’heure avancée et le poids dans les poches de certains, nous décidons d’aller directement au Casse Croûte avant la visite du ….. ? (photo ci-contre)
Boulangère fort sympathique sur la place de PLOURAY avec une super baguette tradition qu’elle nous tranche à demande et direction le bar d’à côté pour une bonne mousse bien méritée (sauf MARiE HÉLÈNE, toujours très sobre) .
Là nos amis, cités plus haut, sortent…. la fameuse andouille bien tranchée au magasin pour un sandwich mémorable (environ 20 rondelles dans chaque)… PATRICK est un inquiet :  « Le retour risque d’être difficile !! « 
Là encore, le cafetier, très avenant, qui nous conte quelques anecdotes électorales et locales savoureuses; et nous lui « apprenons » la différence entre, par exemple Baden et Rostrenen…  Après un petit café, reprise des montures et direction le lieu choisi pour notre périple du jour (çà monte toujours) pour une visite surprenante et dépaysante au Cœur de la Bretagne profonde avec accueil par un moine »tibétain » d’origine allemande fort aimable et attentif à répondre à nos questions. D’ailleurs, nous y serions encore à recevoir le plein d’informations, si on ne nous avait pas recadré  pour prendre la direction du retour car avec une moyenne de 23 et des poussières pour l’aller, nous allons arriver à Ploëren pour la nuit…(Jean-Louis s’en fout, il a de la lumière… voir un précédent résumé). 
Nombreuses photos avec envoi aux familles : où sommes nous ?
regonfleNous reprenons la route du retour avec déjà 90kms au compteur, dirigé par un sympathisant du centre qui nous indique un « raccourci » … C’est du type « Ribbin » du Tro Bro Léon avec un raidillon boueux  au début (ça patine) puis des cailloux, mais tout le monde passe. D’ailleurs, durant la journée : aucune crevaison ni pépin, à part pour Patrick qui regonflait parfois la roue arrière !
Les craintes de PATRICK s’estompent car tout le monde suit avec des chevaliers servants « pousseurs » dans les côtes (car çà monte toujours) pour MARiE HÉLÈNE.
La route est bien bosselée et nous grimpons INGUiNiEL accompagnés par les cloches de l’église (hélas un enterrement). Les copains connaissent bien les routes du secteur car ce sont celle « empruntées » par la rando de Plouay.
Même que Roger a un souvenir bien précis…d’une chute mémorable en bas d’une belle descente où il fit un « tout droit » en effectuant un « roulé-boulé » magistral retombant sain et sauf dans un jardin verdoyant !
andouilles
Dernier arrêt à Malachappe avant PLUViGNER où  l’ami JEAN LOUiS termine (avec d’autres) son dernier sandwich.
Je repars un peu à la traîne (erreur) et LAURENT et PATRiCK qui m’ont attendu m’enfument façon Guéméné dans la côte… çà devient dur après 150 kms mais tout le monde est là.
Nous laissons MARiE HÉLÈNE à Sainte ANNE d’AURAY et je rentre direct à BADEN où mon compteur affiche 185,5 kms et 25,6 de moyenne. Il parait que les 6 derniers sont rentrés à PLOËREN très très vite…ouf!
Reste en tête une super journée, avec de la bonne humeur et surtout de la solidarité.
Une première « longue » pour moi à refaire sans aucun doute.
Sportivement,
DOMINIQUE H.
Les photos à voir sur Google+ : https://plus.google.com/photos/