À peine revenus de l’Ardéchoise avec des images pleins la tête, nous voilà repartis pour une autre cyclo : La PLB

pour sa 23ème édition (merci à Armel B de nous en avoir fait la pub).

Tout d’abord, nous allons planté le décor : nous sommes arrivés la veille ne voulant pas nous lever dès potron-minet car nous le faisons toute la semaine…
nidNous avons décidé de profiter de notre wonderbox offerte pour une nuit insolite, pas loin de Callac.
Après réflexion ce n’était peut être pas la meilleure idée.
Effectivement, nous avons dormi dans une « goutte » suspendue à un fil dans la forêt de Peumerit Quintin, ça ne s’invente pas rien que pour s’y rendre toute une aventure…Un plum’arbre dans une forêt d’hêtres  au bord d’un étang, véritable nid douillet parait il ? Dès que Laurent bougeait moi aussi, je crois qu’il était déjà en reconnaissance sur le parcours car il a pédalé toute la nuit…
Une nuit pas tout à fait réparatrice pour moi, Laurent quant à lui semblait satisfait.
Le matin : lever 7 h, petit déjeuner et nous voilà partis pour la PLB.
departUn rassemblement impressionnant avec 6785 engagés sur la ligne de départ dont Anne P, Franck L et Patrice O et Christian L que nous n’avons jamais vu (dommage) en espérant n’oublier personne.
Note: il y avait aussi Pascal R. un ancien adhérent.
Les 130 et 60 kms d’un côté et les 105 kms et 25 kms de l’autre.
Le départ annoncé à 9 h 15, seulement nous sommes partis + de 20 minutes plus tard pour réguler le flot des vélos.
Enfin libérés, nous voilà partis pour un long périple avec un dénivelé annoncé de + de 1540m. Je me cale dans la roue de Laurent et nous voila doublant des dizaines, que dis-je, des centaines de cyclos. Les bosses « sur la plaque », merci l’Ardéchoise.  D’ailleurs, nous  retrouvons les animations dans les villages, le folklore breton, les applaudissements des spectateurs, les enfants  nous accueillant comme des pros.  Wahoo !! l’espace d’un instant on y croirait !!
ravitoPuis 40 km plus tard,  je ralentis voulant profiter de cette culture bretonne, Fest Deiz, des noms de villages dont je ne soupçonnais pas l’existence, des églises magnifiques, des clos paroissiaux… 
Quelle est belle notre Bretagne, surtout que la météo était idéale. (si,si…)
Puis ravitaillement à 75 km, peut-être un peu loin pour moi j’ai manqué d’eau… et là des beatniks nous accueillent en « pattes d’eph »… changement d’époque !
Puis 20 km avant notre retour à Callac, fini la plaisanterie, il est vrai que j’étais plus en balade  (chut, ne lui disons pas…), Laurent me met la pression, je me cale de nouveau dans sa roue et là nous avançons à plus de 40 sur le plat.. doublant encore de nombreux cyclos . 
Bravo à Anne P et aux garçons  qui l’ont accompagnée car la vitesse que l’on a fait sur quelques km ils l’on maintenu sur toute la distance. Chapeau Bas !
finalNous avons retrouvé des copains  de Séné que nous avions vu une semaine plus tôt sur l’Ardéchoise.
Merci à l’organisation qui nous permis de rouler sur route fermée, super sécurisant,  et Merci à tous ces bénévoles qui nous ont fait passé une très belle journée en centre Bretagne.
Nous avons hâte d’arriver en août pour notre prochaine étape : la Fédérale à Albi… Lien vers le site dédié à la SF 2015.
Marie-Hélène

Départ de la maison à 5 h 30
du matin pour RDV au covoiturage de Pluneret ou Patrick O. et son copain de St Avé m’attendent pour partir à 3 dans la même voiture.

Arrivée à Callac vers 7h30, et déjà , beaucoup de cyclos dans les rues… sans traîner nous allons nous inscrire car après 8h15, clôture des inscriptions!!!

9h15 ! Grand départ de la cyclo sportive ou Anne et Franck sont de la partie suivie de notre  cyclo touriste … qui a mon sens n’a pas lieu de s’appeler ainsi car la cadence a été largement égale à la sportive!!! La preuve en est qu’aprés une vingtaine de kms, l’énorme peloton s’est scindé en deux avec une centaine de courreurs détachés dont je faisais partie avec Patrick ! De là, une cadence infernale s’est installée car les coureurs de la cyclo sportive étaient en vue en haut d’un lacet.

Au bout d’un bon quart d’heure de souffrance, nous les avons rattrapés… ( première heure de course : 38,2 de moyenne… hallucinant pour moi!!!)

Puis une cadence soutenue s’est mise en place pendant une bonne heure et à environ 30 kms de l’arrivée je dis à Anne:  « Je commence à avoir des crampes !!!  » Elle me dit : « Essaies de mouliner !!! »

Ce que j’ai fait !  Mais j’étais cuit …. et à la grosse bosse suivante… je me suis fait larguer comme un malpropre …  Du coup, je me suis fait rattraper (avec beaucoup d’autres d’ailleurs !!!) par le deuxième peloton et me suis raccrocher aux wagons car les crampes s’étaient dissipées heureusement !!!

Pour finir dans un trés bon temps ma foi !!!

Pour conclure, je dirais que c’est une course extraordinaire ( et non une cyclo de tourisme….) et très bien gérée à tout point de vue , on traverse des communes en fête qui nous applaudissent…

C’était SUPER ! … Christian.

Un article du Télégramme : http://www.letelegramme.fr//6-585-cyclistes-sur-la-ligne-de-depart

À lire ou relire, les précédentes PLB 2010, 2011,  2012, 2013, 2014… cliquez sur l’année et déroulez la page…!