Expression de mécontentement

Chers adhérents et adhérentes,
Notre association se développe. Merci à vous tous pour y avoir adhérer.

Nous souhaitons,  tous les jours, garder l’harmonie, l’entente cordiale, l’entraide et  la convivialité qui y dominent  depuis  les débuts.

Vous le savez tous : les Français sont des râleurs. Les membres, le bureau et le président de l’Amicale des Cyclos de Ploëren ne dérogent pas à la règle !

Si la bonne humeur est un plus pour tous les jours, râler n’est pas un défaut dans la mesure où cela peut faire du bien…

Nous allons donc marmonner notre mécontentement plutôt que de dire des paroles qui pourraient blesser des camarades cyclistes.

Ce râlage collectif (de nombreux cyclos ronchonnaient ce dimanche midi à l’arrivée…) pour montrer leur accord sur un comportement  inadapté aux règles que nous avons préconisées  dans l’association  et décrites dans notre règlement… 

à l’article 4 :

Pour rouler en groupe, il vous faut adhérer à l’esprit du groupe, acquérir le sentiment d’appartenance à l’équipe, partager la vocation de solidarité, et connaître les différents tempéraments, les qualités et défauts de nos membres. Dans notre groupe, vous y trouvez d’abord ce que vous y apportez.

Notre devise : « On part ensemble, on roule ensemble, on rentre ensemble. »

Cela signifie :
· qu’on attend celui qui pour une raison ou une autre a des difficultés à suivre le groupe,
· qu’on aide celui qui est victime d’un incident de route,
· qu’on ne laisse jamais seul un camarade. 

et aussi dans l’article 8

Le plaisir de rouler doit rester prioritaire et la camaraderie est une exigence, donc, l’attente du groupe s’impose…/…La solidarité du groupe est une exigence.

Respecter l’allure de chaque groupe. Et chers adhérents, assurer vos choix.

 Questions : Où est l’esprit de groupe, quand tout le monde est éparpillé 2 par 2, 

tous les kilomètres ? Pourquoi s’évertuer à montrer que l’on est plus fort que les copains ? Y a t-il un super trophée à gagner à l’arrivée ?

Reprenons comme habitude de faire le final « à donf » pour les costauds à 10, 15 ou 20 bornes de l’arrivée à Ploëren suivant la distance du jour.

Nous vous remercions  de percevoir, au-delà de vos préoccupations sportives, une volonté de faire grandir  notre club au sein duquel règne une agréable  dynamique.

Nous vous remercions également d’avoir pris le temps de nous lire, nous espérons que vous suivrez de près nos recommandations extraites du règlement.[1]

Nous vous prions d’agréer l’expression de nos cordiales salutations cyclistes.

 Pour le bureau de l’Amicale des Cyclos de Ploëren, le président, Patrick Boullé.