Plouay, le 23 août 2008

Cette année, innovation pour le club :   » 20 inscrits, et départ en commun « 


L’Amicale va donc participer aux randonnées organisées par le comité des fêtes de 
 Plouay 2008 .
Rassemblement à la mairie de Ploëren  à 6 h 30, pour charger les vélos, organiser le transport des inscrits dans le mini bus mis à disposition par la municipalité.

Nous arrivons à Plouay vers 7h30, chez la   marraine de Franck qui nous recevra, matin et après-midi, comme des princes.

Remontage et essais des vélos puis habillage, mise en place des dossards…heureusement que certains ont pensé à prendre des épingles en « rab ». Merci au Tonton qui prend une belle photo d’une partie du groupe en tenue du club (les autres se sont garés « ailleurs ») .

Départ vers la ligne, nous connaissons les lieux, c’est plus simple. Lucien et Yves sont prêts aussi.
Les Cyclosportifs sont devant car ils partent à 8h15 : Loulou en fait partie avec Thierry, le fils d’Yves, ainsi qu’un de nos copains d’Arradon, Yannick. Que de monde ! Le record de  participants est battu largement cette année : effet du samedi ? …

Départ prévu à 8 h 35
8h20, sur la ligne, dernière consigne ?

Rouler tous ensemble ? Difficile, et même impossible, car sur les 20 premiers kilomètres, nous ne pourrons pas nous retourner pour voir où sont les collègues. Alors, rendez-vous est pris au ravitaillement. 

Parcours :  Pour ceux qui ont déjà fait Plouay, cette année s’avérera plus facile. Le dénivelé est nettement moins important. Merci aux organisateurs. La chance est avec eux car bien agréable est le temps matinal (frisquet, avec les manchettes, c’est bon) et la météo a annoncé une belle journée (la première du mois d’été ?).

Prenons les bonnes roues. On aperçoit des maillots jaune et bleu, essayons de les suivre. Des gars de chez nous ? Patrick et Thierry ? Cela roule vite, très vite, trop vite…34 de moyenne jusqu’au ravito, après 65 kilomètres !
Pendant ce temps, Charly roule au milieu de la foule, après avoir hésité quelques jours, car il n’est pas très
en forme suite à une bronchite. Au fil des kilomètres, avec le souffle court et les jambes lourdes, il récupère petit à petit et commence à rejoindre les paquets qui l’avaient doublé. Jean-Claude, Pierrick et Stéphane le rejoignent. Pierre et Roger tourne à ce moment à « 34 » dans les bonnes roues de gars de Locminé, mais ils s’arrêtent pour donner un coup de main à Pierrot qui « a cassé un rayon ». Pas de bol, lui qui aime tant Plouay ! Au ravito, ils retrouvent des collègues du club. Des musiciens nous y reçoivent avec un air breton très entraînant.  Les bénévoles s’activent efficacement. Chacun peut trouver ce dont il a besoin (banane, orange, fruits secs, barre de céréales, eau), pour continuer sa route sans fringale ni soif.
L’heure du choix a sonné ! 100 ou 150 ?

La plupart des copains, dont Lucien et Yves, choisissent  les 109kms  et l’accompliront en environ 3 h 30 mn.
Moyenne 30.3  pour Charly, 31,9 km/h pour Pierre, Roger, 34  pour Patrick, 35  Thierry ! etc…
« On » me raconte des bobars que je « gobe » comme un idiot.

À 4, Claude, Franck, Yannick et moi : direction les 150. Nous accrochons un super groupe (des rouleurs d’Hennebont, de Bignan, etc…)  un rythme qui nous convient, pas d’à coup dans les côtes : impec !  Claude participe activement au travail et reste toujours dans les 10 premiers du paquet. Pour sa première rando, quel festival !

Par respect pour le travail des bénévoles, nous nous arrêtons au second ravitaillement, à Priziac. Le service est    identique à celui de Ploërdut, rien à dire de plus. Yannick va être un peu « long »…des problèmes ?

Yannick, Claude & Franck

La reprise est difficile. Ne pas s’arrêter la prochaine fois : dilemme ? Yannick tire ses dernières cartouches dans une petite descente. Ce sera son  chant du cygne pour aujourd’hui ! Franck commence à peiner également. Manque d’entraînement ? Et dire que c’est ces deux là qui m’ont embobiné pour faire le 150.
Claude est toujours aussi gaillard. Je galère dans une bosse qui arrive après ce second arrêt. Yannick ne peux plus suivre. iI effectuera seul plus de 20 bornes avant de prendre les roues d’un petit groupe. Je m’accroche comme je peux, en serrant les dents. Je rentre dans un paquet mais Franck vient de lâcher et ne réussit pas à recoller. Pourtant, je pensais l’avoir dans ma roue ! J’aperçois Claude, toujours porté vers l’avant. C’est bon, maintenant, il faut assurer la rentrée sur Plouay. Je discute avec un cyclo du coin et il me donne un tuyau : « Dans la dernière côte du Moulin, mets tout à gauche ». J’en prends bonne note et exécute le conseil. Et là, je grille Claude qui reste scotché dans cette dernière difficulté car il est resté sur la plaque.

Le final nous amène sur la ligne d’arrivée du Grand Prix et certains y vont au sprint ! Quelle prise de risques inutile !Les copains qui ont fait les 100 sont là.
HEUREUX d’en avoir terminé en 4 h 40 de vélo, à 32,9 km/h de moyenne, soit 20 minutes de moins que mes précédentes randonnées à Plouay (5ème participation).

Après tant d’effort, le réconfort… Un petit (tout petit ?) casse-croûte, des  fruits, une bière, le journal du partenaire de l’organisation et …le cadeau habituel : la paire de socquette « Plouay », le bonheur quoi ! C’est le moment de raconter ses exploits et aussi d’écouter ceux des autres !


Pour info :
Loulou : 4 h 16 mn,  14ème de sa catégorie
Thierry (fils d’Yves)  3 h 58,  25ème
Yannick (d’Arradon, avec une gamelle…)  4 h 27, 46ème     
Cliquez ici pour voir les photos.      

Conclusion : Nous y retournerons !
        Accueil
:

Bien

        Organisation :
Vraiment dommage que le département n’accepte pas
de bloquer la circulation, comme sur la « PLB » !

        Circuit :
vallonné avec quelques difficultés.

La journée s’est poursuivie par un Barbecue sympathique chez notre cher vice-président.
Cliquez ici pour voir les photos.