Résumés des Randos

Tous les résumés des Randonnées faites par les adhérents … BRAVO et Merci à tous !

Souvenirs ...

Le 10 juillet 2022 : l’Étape du Tour !

Mon Étape du Tour, le 10 juillet 2022, par Jean-Yves.

J’ai rédigé ce long message que vous pourrez lire pendant vos soirées d’hiver ou avant si le cœur vous en dit !

Cette épreuve, superbement organisée par le Tour de France, s’est déroulée avec une météo idéale. Je connaissais seulement le Galibier.

Après un départ (Le parcours) tout en douceur de Briançon par le col du Lautaret, le col du Galibier qui le prolonge jusqu’à 2600 m d’altitude fut une formalité. Belle descente jusqu’à St Michel de Maurienne avec une remontée de 4 km après Valloire à prendre avec humilité pour conserver des forces. Ensuite 15 km en légère descente jusqu’à St Jean de Maurienne à 35 km/h grâce à deux costauds sympas qui emmenaient le groupe contre le vent. Un ravitaillement à St Jean, à faire impérativement, car la suite est redoutable.

J’ai attaqué, vers 13h00, le col de la Croix de Fer d’une longueur de 30 km avec une température d’environ 45°C au soleil. İl monte pendant les six premiers km à 10 %, puis ensuite descente de 2 km, et montée régulière à « seulement » 7 à 8 %. Les 6 derniers kilomètres sont à nouveau très durs, avec un pourcentage moyen de 10%. Le décor est superbe, mais malheureusement compliqué à pleinement apprécier. Grande descente de 30 km vers l’Oisans, magnifique, ponctuée de deux remontées, une de 4 km tranquille, puis une de 1 km mais à 10-12%. Les 15 km qui précédent le Bourg d’Oisans sont avalés à 30-35 km/h. Grâce au vent, cette fois-ci, qui avait la bonne idée de souffler par l’arrière ! Ravitaillement substantiel au Bourg d’Oisans.

Puis la question cruciale : Alpe d’Huez or not Alpe d’Huez ? J’ai pensé à tous ceux qui m’ont tant aidé par leur soutien ; et j’ai pensé aussi à mon abandon, voici 3 ans. La réponse a été rapide ! Me voilà parti vers ce monument aux alentours de 18h00 sachant qu’il me restait environ 2 heures pour arriver dans les temps. Un seul mot pour caractériser cette montée : redoutable !! 14 km d’ascension rythmée par les fameux 21 virages. À chaque virage, quelques mètres à 5-6 % qui paraissent plats puis, au sortir du virage : un mur qui se dresse avec souvent un minimum de 10%. À l’approche du virage ‘’12’’, un gros coup de moins bien. Une seule solution : s’arrêter, avaler du sucre (gel, tablette énergétique), boire l’eau fraîche d’un bon samaritain posté dans la montée. Puis attendre 10 mn, assis. La thérapie a fonctionné et j’ai donc franchi la ligne d’arrivée, galvanisé par les accompagnants qui tapent sur les palissades pour nous encourager, comme le fait le public avec les vrais coureurs.

Un grand moment et je l’avoue, une petite larme à l’œil, cachée par mes lunettes de soleil, quand une dame m’a passé la médaille autour du cou !

Bien que sans aucune importance, je suis arrivé à la place 7730 sur 8685 finisseurs. Cela montre la difficulté de cette étape, puisque nous étions 16000 inscrits au départ. Vous avez regardé cette étape avec les pros le 14 juillet certainement. İl est très difficile de s’en rendre compte, car avec eux, ça paraît presque facile ! Juste pour vous donner une idée : j’ai monté l’Alpe-d ‘Huez en 2h08, alors que Thibaut Pinot emballe l’affaire en 40 mn ! Quant à la Croix de Fer, il lui faut seulement 1h08 pour avaler les 30 km, alors que mon effort a duré 3h06 !!

J’ai démarré la préparation de cette épreuve cet hiver dans la côte de Cadoudal à Plumelec, montée jusqu’à 20 fois de suite, pour avaler du dénivelé. Puis, des journées entières pendant des vacances espagnoles où j’ai roulé tous les deux jours en me levant aux aurores. Et, pour terminer par une semaine dans les Pyrénées où j’ai pu finaliser les aspects physiques et techniques dans une triple escalade du Tourmalet.

Je termine par une note que les connaisseurs apprécieront. Descendre un grand col, avec une route fermée à la circulation, procure un intense moment de plaisir. Il est en effet possible de négocier les virages sur la seule estimation de la largeur de la route, sachant que des gendarmes signalent toutes les épingles à cheveux. Je passerai sous silence ma vitesse maximum 😉.

Merci à Françoise, à toute la famille, aux amis et aux collègues pour leurs encouragements 😍Jean-Yves

En savoir + : https://www.letapedutourdefrance.com/fr

Du 14  au 18 juin 2022 : À l’Ardéchoise ! Cliquez sur les photos 😆 

Le mardi 14 juin 2022, Jean-Louis, Jean- Gilles, Didier, Christophe, Vincent et moi-même Pierre, sommes partis pour faire l’Ardéchoise, pour les 4 jours du parcours “MÉRİDİONALE – PAS DU LOUP”.

6 h 00 : rendez-vous à Pluneret pour embarquer les vélos et les bagages dans le “VİTO” à Jean Louis, spécialement aménagé pour accueillir les 6 vélos qui vont nous permettent de faire le périple.

Didier emmène 3 copains dans sa voiture. Je monte dans le Vito où la climatisation est en option… pour l’acclimatation à la chaleur en Ardèche sans doute 🤣.

Le départ est donné et nous mettrons un peu plus de 8 h et 856 kms pour arriver à St Félicien. Nous déposons nos sacs. İls nous suivront durant toute la Méridionale et nous allons récupérer nos dossards et nos plaques de cadre.

Puis, direction l’hôtel qui va nous accueillir pour la première nuit. C’est l’occasion de faire un premier point de situation et de caler les derniers préparatifs autour de bonnes boissons rafraîchissantes et bien méritées.

Mercredi 15 juin : départ 6h30, afin de trouver un bon emplacement pour stationner les véhicules, puis lâcher les “loups de la Méridionale”

Première étape : St Félicien – St Julien du Gua. Nous parcourons 135.83 kms pour un dénivelé de 2433 mètres. La mise en appétit est une portion à 15 % et là, on se demande ce que l’on vient faire ici, et comment sera le reste du parcours… Nous mettrons 6h11mn pour arriver à la destination du jour.

Étonnamment, Vincent, qui a sûrement moins d’entrainement que nous, arrive au sommet des bosses “frais comme un gardon” et en nous attendant en fumant sa petite cigarette 🙄. Le parcours se passe sans encombre. Le soir nous somme logés dans une salle des fêtes en “lit Picot” (terme militaire pour lit de camps pour civils).

Une bonne douche TRÈS FROİDE nous attend car nous n’avons pas vérifié le disjoncteur…il était en position OFF. Les cyclos qui sont hébergés avec nous, seront plus malin et auront de l’eau chaude. Nous dînons dans un petit restaurant très sympathique : “Les saveurs de Sophie « . Les menus sont validés par l’organisation et tous identiques avec quelques variantes possibles : pâtes, poulet, salade fromages et dessert.

 

Jeudi 16 juin : départ 6h30, direction Vagnas et une distance de 131.14 kms nous attend avec un dénivelé positif de 1796 mètres. Nous effectuons le trajet en 5h37 avec une canicule abominable mais qui ne nous effraye pas. Les bénévoles sont là tous les 10 kms afin de nous permettre de nous alimenter et nous désaltérer. Ils mettent l’animation à chaque stand afin d’effacer la souffrance qui se lit sur nos visages. Les montées sont toutes aussi longues les unes que les autres et nous observons sur nos compteur “Garmin” des graphiques avec des couleurs que nous ne connaissions pas encore 😱.

Sur ce trajet, Jean Louis a un petit problème de cales. İl l’effectue prudemment mais difficilement jusqu’au camping où il demandera à aller chez le marchand de vélo le plus proche. Et comme un problème n’arrive jamais seul, son bagage n’a pas été déposé car il a été oublié. Heureusement l’organisation le ramènera 1 h plus tard : “Rapidité et Efficacité’’.

Afin de nous aérer l’esprit, nous feront une petite partie de pétanque ou le trio Didier, Jean Louis et Christophe nous mettront à l’amende 🤢.

 

Vendredi 17 juin : départ 7h00 et après un copieux petit déjeuner, direction Rieutord, une distance de 141.64 kms nous attend avec un dénivelé de 2741 mètres. 7 h 07 mn, sous une canicule en plus chaude que la veille, puisque la région est d’ailleurs passée en vigilance Orange CANİCULE.

Mais la bonne humeur est au rendez-vous. Pour Didier, crevaison de la roue avant qui explose au camping juste en fin d’étape “heureusement” ! Une réparation de fortune sera faite afin de continuer la route le lendemain. La nuit sera chaude dans les mobil-home 😡.

 

Samedi 18 juin : Dernière étape de notre aventure ; lever à 6h00 pour un départ à la fraîche.

Nous roulerons 4 h 15 mn sur une distance de 103.54 km et un dénivelé de 1548 mètres. Retour au bercail, à St Félicien, avec une route un peu plus facile et moins de D+. Les visages se décrispent car c’est la fin du “calvaire”. Nous arriverons vers 11h30 et allons directement aux véhicules pour nous changer. Mon vélo aura attendu ce moment-là pour crever de la roue avant 🤪 (Sympa mon vélo). İl aura effectué sa mission jusqu’au bout 😇.

Nous avons parcouru au total 512.15 kms pour une ascension de 8518 mètres.

İl nous aura fallu rouler ensemble, gérer nos efforts ensemble, et surtout, comme le veut la devise du club, finir ENSEMBLE.

 

Le soir, pause à Clermont Ferrant. Restauration avec 650 gr de viandes du pays et boissons locales comme il se doit, pour nous requinquer et puis dormir dans un bon lit à l’hôtel pour la nuit. Bien reposés, nous effectuons le trajet retour le dimanche.

 

Voilà, c‘est la fin de cette belle semaine où nous auront appris à nous connaître🤩 et nous apprécier 😍 dans la “souffrance”

Un beau moment de partage et d’amitiés !

Encore merci aux copains pour cette belle aventure.

Signé : Pierre Vanoverbecque   –   Lu & approuvé par : Les Ardéchois 2022

Note : Yannick B… de passage en Vacances en Ardèche-Sud.

Les 11 & 12 juin 2022 : À Pontivy, pour le brevet « 600kms » !

Le 11 juin 2022 : À VAY, pour la « Éloi Tassin » !

Le 26 mai 2022 : Sortie jusqu’à la Vallée des Saints !

Guillaume, Christophe, Florent et Pascal

 

Brevet 200 Kms à Pontivy   lien

  C’était le samedi 9 avril 2022

Le parcours sur https://www.openrunner.com

Quelques uns (4 collègues de l’ACP) ont fait ce brevet ! BRAVO à eux. 

On pouvait les accompagner sur 40 kms, de Ste Anne à Plumelec.

Le Rendez-vous était à 9 h30 à Mériadec.  Le résumé ? Bientôt…

200 🚴!! Bon, l’objectif c’est de découvrir l’ultra en vélo; Et pour cela l’idéal, c’est de voir comment font les habitués, les anciens quoi ! Du coup les BRM (brevet de randonneurs mondiaux) sont une bonne idée pour faire du long organisé par des pros du rendement.

Départ Pontivy & arrivée Pontivy. RDV au gymnase de Kérentré pour un départ commun à 7h30 après récupération du livret à tamponner et 8€ d’inscription, café compris.

Un habitué

Nous sommes environs 70 cyclistes dont beaucoup d’habitués du Paris-Brest-Paris. Pour info, l’organisateur en serait à son 10ème … RESPECT. Après le rappel de quelques règles de sécurité, nous voilà partis.

1°C, c’est la température du moment et ça pique un peu, mais l’euphorie de l’épreuve nous fait penser à autre chose.

Nous sortons gentiment, tous groupés, de Pontivy, puis différents groupes d’allure se forment et nous prenons l’option, avec mes amis Florent et Pascal, du sillage de l’organisateur  25 km/h !  Prudence, il y a 200..

Ils sont tous très sympathiques et à cette allure, nous pouvons discuter facilement de leurs aventures vélocipèdes.

Donc, direction Plumelin (27ème km)  Pluvigner (45) puis St Anne d’Auray (57) et le 1er point de validation de nos livret ou plutôt 1er tampon effectué au bar à vin « Les Toqués du 20 ».  Merci Monsieur, chaque cycliste fait tamponner son livret dans le commerce qu’il veut. Cela sert de preuve du passage dans la ville. Nous profitons de cet arrêt pour nous ravitailler et vider nos vessies.

Nous repartons avec un autre groupe et ont récupère Guillaume qui avait pris un peu d’avance, il a surtout respecté le tracé, car notre leader nous a un peu écourté le parcours, entre Pluvigner et Ste Anne, environ 2kms en moins.

Direction Grand-Champ (69ème), et nous continuons sur Plaudren (82ème). En cours de chemin, à Plumergat, nous récupérons deux compagnons du club, le président Patrick ainsi que Didier, et ils nous accompagnent jusqu’à Plumelec (91ème), une petite photo en haut de la côte de Cadoudal .

Le soleil est présent depuis plusieurs heures, mais le froid est toujours là et aucun d’entre nous ne se découvrent. 2ème pointage à Josselin (107ème km), un coup de tampon chez un boulanger sympa, et pareil nous profitons de cet arrêt pour nous ravitailler faire un petit pipi et ont repart sans Guillaume qui a choisi « sandwich ».

Et nous voilà plus que trois Florent Pascal et moi-même. La route est en plein vent et nous nous relayons sur une allure d’aisance pour chacun  en direction de Locminé, quant à Guillaume, il nous rejoindra à Radenac (122ème) et nous resterons ensemble jusqu’au bout.

Moréac, Locminé (135ème) Plumeliau (149ème), Guern (165ème), et dernier tampon à Guémené sur Scorff (176ème) à la Maison de l’andouille, à visiter absolument…  et après une pause, une rondelle d’andouille, et 4 tampons direction Pontivy N782, plein vent encore. Mais, sans côte, les derniers kilomètres se font très rapidement ! Vivement la bière… elle fait partie de l’inscription !

Voilà, c’est fait 197 kms et 2076 mètres d’ascension en 7h27’, 8h30’ avec les pauses.

Prochaine étape :  400 kms, le 14 mai, avec VOUS ?…  Christophe

Tour de Bretagne 2021 … lien

 Cyclos : Étape 150 Kms Lien Openrunner  ou  Rando 80 Kms

jeudi 23 septembre 2021Ploëren : Départ

La Montée du Ventoux 🚵‍♀️

Un départ aux alentours de 6h30, le lundi 13 septembre

  • 1910m  de dénivelé au Mont Ventoux (Wikipédia)
  • Le trio : Bruno, Jean Gilles et Pierre, avec le véhicule Peugeot expert négocié par Bruno, a traversé la France, direction le Vaucluse pour l’ascension du mythique mont Ventoux. Ils racontent…

 

Après 12 heures de route, en comptant la pause déjeuner et les arrêts pour besoins naturels, nous voilà arrivés à 18h dans le village vacances, accueilli par un beau soleil. 🌞 Après avoir pris possession des lieux et fait un tour rapide du propriétaire, direction le centre-ville pour un dîner bien mérité. Le lendemain, malgré une météo incertaine, ⛅ nous déchargeons les vélos, faisons rapidement un contrôle de nos montures pour nous diriger vers le mont Ventoux par Bédouin. Après 10 kms à vélo sur une route déjà bien vallonnée, nous voila arrivés au pied de cette fameuse montée mondialement connue pour sa difficulté et qui, soit dit en passant, est la plus dure de notre si beau pays d’après certains classements. 🏔 Chacun, à son allure, commence cette difficile ascension. Mais alors que nous n’avons fait seulement que 4 km, le ciel commence à s’assombrir et l’orage gronde. La pluie commence à tomber.😭 Advienne que pourra, nous sommes venus ici pour faire l’ascension du mont Ventoux, et il est hors de question de faire demi-tour. Pierre s’arrête à des endroits stratégiques afin de pouvoir faire des vidéos ainsi que des photos de ses 2 compères dans la galère afin de pouvoir montrer la difficulté du parcours. Le temps commence à se détériorer de plus en plus. Arrivé le premier au chalet Renard, Pierre attends Jean Gilles et Bruno afin de pouvoir continuer l’Ascension tous ensemble. Bruno arrive enfin à notre portée et il a déjà mis son coupe-vent. Jean Gilles et moi décidons de l’enfiler au sommet. Mais alors que nous arrivons au « col de la tempête » à environ 1.5kms du sommet, la tête dans les nuages, des rafales de vent atteignant 150km/h 💨nous empêche de poursuivre à vélo, impossible de tenir debout nous décidons donc à 200 m du sommet de continuer à pied pour atteindre ce dernier. Ça y est nous l’avons fait !! ! 🏆 L’ascension du mont Ventoux est une très belle expérience et un bon moment passé entre copains. Nous avons été à la hauteur de notre défi. Vite fait, nous faisons une photo à côté du panneau et il ne reste plus qu’à essayer de redescendre. Et là encore avec le vent, impossible nous décidons de descendre les 500 premiers mètres à pied et de renfourcher notre bicyclette ensuite. Après avoir descendu les 1910 m de ce col mythique, nous pouvons enfin nous réchauffer et nous réjouir de ce chalenge. Nous avions prévu de monter par les trois côtés du mont Ventoux dans le courant de la semaine. Mais hélas, la météo ne nous a pas permis de le faire. Ça reste tout de même un très bon moment et une expérience unique. 👏 Pierre, Jean Gilles et Bruno.
Trio
Au Ventoux

Un jour de beau temps 🌞 

Randonnée du jeudi 12 août 2021.

  • 160 kms avec  la montée – ou non,  de Mûr de Bretagne (Wikipédia)
  • Départ à 9h00 depuis Ploëren…  ~80 Kms le matin… 
  • Pause Casse-Croûte à 12h30 à la Brasserie de Guerlédan  ici  – 
    • assiette froide : viandes, charcuteries et fromages locaux, beurre au poivre (sur la table de l’Assemblée nationale – lien + dessert, 1 bière et 1 café pour … 14 €.
    • Les photos sont sur cette page (lien)
  • Retour 80 Kms était prévu vers 17h00 environ, mais… allergie aux piqûres de guêpe  (lien) !
  • 8 participants, et VOUS ?… Vous nous avez manqué !
  • Inscriptions obligatoires avant  ici sur Yapla ou  par SMS ou par mail. Merci.

Le parcours effectué à voir sur  https://www.openrunner.com/

Presse : L’article paru dans Ouest-France/Ploëren le 14 août  https://www.cyclos-ploeren.bzh/presse-2021/

 

Un défi était lancé, à tous les adhérents, depuis quelques temps sur le site de l’Amicale https://www.cyclos-ploeren.bzh/ ! Heureux et un peu fiers de l’avoir relevé et réussi. 8 courageux au départ du Raquer : Roger, Yannick, Patrick, Philippe, Pierre, Dominique, Bruno et Fabrice. Départ 9h00 avec une météo idéale. Direction Mériadec, Plumergat, Plumelin, Remungol, Noyal-Pontivy, Kergrist, St Guen et nous voilà au « pied du Mur ». Sans hésiter, à l’assaut de la fameuse côte qui met à l’épreuve nos jarrets. Le groupe commence à s’effilocher, dans la section à 15% on entend souffler les poumons et craquer les dérailleurs (les genoux aussi). La locomotive, Pierrot s’envole devant et se positionne pour nous prendre en photos. Au bout d’environ 10 minutes nous voilà tous réunis devant la pancarte, Heureux d’avoir vaincu « la bête », pour la traditionnelle photo de groupe prise gentiment par un cycliste de passage. Quelques minutes de récupération et nous repartons en sens inverse, direction « La Brasserie de Guerlédan » lien à Guerlédan / Mûr de Bretagne, pour un repos bien mérité. Ce très bel établissement vient tout juste d’être créé par la sœur de Dominique (famille originaire de Mûr). L’endroit est calme et verdoyant, nous nous installons dans le jardin / terrasse à l’ombre. Au menu : assiette de charcuterie, beurre au poivre (sur la table de l’Assemblée nationale – lien) fromage de pays et bien sûr…bières de la maison. La Patronne nous fait déguster les 4 bières qu’elle brasse en commentant chacune et nous sirotons quelques bonnes bouteilles, avec modération, tout en donnant nos avis et préférences. (Commande de groupe possible) Après une bonne heure de récupération, nous pensons à repartir, mais 2 phénomènes, Yannick et Philippe, vont effectuer une seconde montée de « Mûr » et reviennent frais comme des gardons ou presque pendant que le reste de l’équipe se dore la pilule au soleil en prenant le café. Après cette super escale, nous enfourchons nos montures direction la maison. St Aignan, Stival, Pontivy, St Thuriau, mais avant d’arriver à Pluméliau, au lieu-dit Porbon, notre ami Dominique se fait piquer par une guêpe à la gorge, (lien) nous nous arrêtons. Une minute plus tard, il appelle lui-même le 15, les pompiers de Pluméliau sont sur place très rapidement et un médecin arrive en hélico de Lorient avec son équipe. Dominique est pris en charge et son état s’améliore doucement et régulièrement. Note : Il rentrera chez lui dans la soirée. Après cet incident, nouveau départ vers Baud, Camors, Plumergat, Mériadec et Ploëren pour un ‘‘debriefing’’ très convivial, devant quelques bières fraîches (Merci Patrick). Super journée, bonne équipe, rythme tranquille pour prendre du plaisir à partager un beau moment avec les copains (27km/h de moyenne), temps idéal, pause casse-croûte excellente. À refaire. Philippe
Philippe MAHÉO
Adhérent ACP
Encore une très belle sortie organisée par l'Amicale des Cyclos de Ploëren" Nous sommes partis à 9 h de Ploeren, avec les copains, (Bruno, Dominique, Roger, Phillip, Fabrice, Patrick, Yannick et Pierre). Direction Mûr de Bretagne à une allure modeste de 26 km/h. Chacun a pu profiter du soleil, activement recherché en cette période triste en météo et en actualités. La bonne humeur était au rendez-vous. Pour ma part, c'est la 3éme fois que je fais cette montée mythique et ce n'est jamais les mêmes sensations, vélo, condition physique, météo, non elle n'est jamais facile à grimper. Cependant, deux d'entre nous ont voulu la monter deux fois : "Yannick et Phillip " sont repartis pour une deuxième ascension. Pendant ce temps et comme prévu au programme nous avons fait une pause casse-croûte 😜 dans une petite brasserie tout juste ouverte en juin ou la bière et brassée artisanalement. Très bon accueil, l'endroit et charmant ! Une planche de charcuterie et fromage nous a été servie pour nous requinquer afin d'assurer le trajet du retour. Après avoir remercié, la patronne (sœur de Dominique) de la "Brasserie de Guerlédan" et ses enfants, avec l'estomac bien rempli, mais les jambes un peu lourdes dû à la pause prolongée, nous reprenons la route pour le chemin du retour ou quelques bosses sont encore prévues. Dominique a du mal à trouver son rythme dans les bosses alors nous l'attendons pour assurer un soutien moral et sécuritaire, on ne sait jamais. Justement une guêpe sans doute, pique notre ami au niveau de la gorge. 😨 On s'arrête pour évaluer l'étendue des "blessures " Rien, l'ennemi a touché son but et a pris la fuite. Dominique est allergique à ce genre de piqûre et il a laissé le nécessaire pour se soigner chez lui. Il connait les symptômes qui vont se produire. "Mon rythme cardiaque va s'accélérer et mes lèvres vont se gonfler".😱 Je lui conseille de s’allonger à l’écart et à l’ombre puis d'appeler immédiatement les services de secours : "Allo le 15". Les copains ont fait demi-tour en ne nous voyant plus dans leurs sillages et découvrent notre ami étendu. Prise de contact effectuée avec les pompiers et localisation du lieu donné "Porbon en Pluméliau". L’intervention doit s'effectuer dans les règles de l'art. On envoie un médecin, un infirmier, par l’hélicoptère de la sécurité civile (Dragon 56) pour prendre en charge Dominique 😓 Après 1h30 de diagnostic et de stabilisation de notre ami, les pompiers repartent et l'hélicoptère aussi. Nous reprenons donc la route sans notre copain évacué sur l'hôpital de Pontivy et le vélo rangé dans le garage d'un sympathique habitant du village qui a bien voulu le garder. Un grand merci aux pompiers et à la sécurité civile pour leur professionnalisme "Oui je sais, c'est leur boulot, mais c'est bien de le dire" Le rythme de retour a été un peu plus rapide car il fallait rentrer avant le nuit 😜 "On dira ça hein" 😳 Nous voilà donc arrivés à Ploeren où nous avons trinqué chez le président de l’ACP qui tout comme nous a été très satisfait de cette randonnée et de l'esprit de camaraderie dont chacun a fait preuve. İl a pu encore une fois vérifier que lorsque les incidents arrivent tout est mis en place pour" Assister, Prévenir et Secourir" -Merci la formation « Premiers secours » - Pour ma part, c'était une sortie géniale que seul ceux qui y étaient peuvent apprécier et sûrement confirmer. Je suppose que l'année prochaine une autre Rando sera organisée, peut être sur un autre parcours afin de varier les plaisirs et les désirs gustatifs et sportifs de chacun. Merci encore les amis. 😍😘
Pierre VANOVERBECQUE
Membre du Bureau ACP

💪 Pierre et Christophe l’ont fait le 15 juillet 2021 👍 Lire ci-dessous, et à aller voir sur Strava

Fait aussi en 2020 ! Photos (Cliquez dessus) et résumé & commentaires plus bas, ci-dessous.

Bonjour les Copains. Le jeudi 15 juillet 2021, Christophe et moi, nous avons effectué un "petit" parcours avec quelques "petites" bosses. Encore une idée de mon cerveau un peu dérangé! Cela me trottait dans la tête depuis 2-3 jours, le petit démon qui sommeil en moi me glisse l'idée suivante : "Et si tu allais voir le panneau du MÛR DE BRETAGNE pour vérifier qu'il est bien entretenu !!" Qu'à cela ne tienne, après ma sortie du mardi à 34 de moyenne et ma sortie du mercredi 14 juillet de 117 kms avec un beau dénivelé positif 1268 mètres effectué avec 10 copains du G1, le petit diable me tape sur l'épaule et me donne toute la motivation pour effectuer ce périple pour la deuxième fois. Je reçois un message de Chris G le soir pour savoir s'il peut se joindre à moi. Évidement, un compagnon de "galère " en plus n'est pas de trop ! Nous Partons donc le jeudi à 8H30 pétante, sur un parcours "emprunté" à Edern, un collègue cyclo qui l'a effectué quelques jours avant. Nous devions normalement rouler à une allure de 27 kms/h. Mais Chris avait des fourmis dans les jambes du fait de ses vacances gâchées par la pluie, d’où son retour en Bretagne. Enfin voilà, nous l'avons fait "LE MÛR DE BRETAGNE" a une modeste allure de 29 de moyenne, avec un petit dénivelé de 1800m (seulement). Heureux d'avoir fait ce parcours en ta compagnie Chris et quand tu veux... pour remettre çà, le 12 Août 2021 avec les copains de l'ACP, par exemple...
Pierre Vanoverbecque
Membre du bureau ACP

La page spéciale dédiée :  Étape Tour-de-Bretagne

Dans le cadre des festivités, lors du passage du Tour de France.
Le 26 juin, la commune de Radenac (Comité des fêtes, et les associations communales, accompagné par le Club Cyclo Réguiny), organisaient une randonnée cyclo en hommage à Jean ROBiC.
Tous les renseignements en cliquant sur l’affiche ou sur Cyclo-Jean-ROBIC–Radenac.pdf
 

Notre très belle sortie du Mercredi 22 juillet 2020.

Tout est parti d’un petit challenge entre Bruno Loric et Moi. Alors qu’il fait le Mûr de Bretagne SEUL et moi la « reco » du dimanche SEUL, je lui demande s’il veut bien le refaire ce mercredi ! Un message sur « Strava », de notre président « Patrick », lui commente que l’on pourrait peut être invité des copains ! Que cela ne tienne ! Avec l’accord de Bruno, moi et Patrick, nous allons essayer de trouver du monde… et j’envoie directement un message « au ciel » pour nous concocter une météo favorable. Avec impatience, nous attendons ce fameux mercredi où nous irons nous attaquer « Au légendaire  MUR DE BRETAGNE »

Jour J. Arrivée au lieu de rendez vous Locminé. Les ordres sont donnés pour Bruno, Roger, Jean-Gilles, Dominique, Patrick, Gérard et moi : « Votre mission, si vous l’acceptez.., sera de :  Tous ensemble, rouler en cohésion, et de franchir avec les forces et les moyens dont vous disposez, ce fameux « MUR DE BRETAGNE »…

Nous étions 7 intrépides à rouler,  « roues dans roues » (ou presque) à 25 de moyenne ! « Même pas mal »! C’est un peu les montagnes russes tout au long du parcours… 😆   Soleil et bonne humeur au rendez vous. Passage par Silfiac (et son village « éco-citoyen »), les Forges des Salles, l’Abbaye de Bon Repos… Autant de sites qui méritent que l’on y revienne en famille…  On approche du 75èmekm et là, se dresse devant nous « LA LÉGENDE »… Bruno part en tête. « Couillu » le gars et à fond les ballons. Je le talonne et comme le ferait un bon adversaire, j’attends qu’il s’épuise. Je le vois dériver d’un côté à l’autre de la route, en recherche d’oxygène. « Il est mûr à point  » me dis-je… « Je n’ai plus qu’à aller le cueillir ». J’emploie toutes mes forces, et un dernier coup de rein pour aller le chercher et HOP… je le passe avec le sourire.

Pour moi, la mission est remplie et BIEN remplie. J’arrive au Sommet du MUR, pose mon vélo et attend les copains pour les prendre en photo en plein effort. Chacun arrive à son rythme et heureux de terminer ce chalenge individuel. Poursuite du périple en direction de « L’Auberge de la Vallée ». Repas copieux et accueil agréable. Direction Locminé pour 60 Kms, le ventre est bien rempli.

Un GRAND BRAVO à Dominique, qui est allé au bout de ses forces, de ses idées et surtout de sa détermination à terminer ces 138 km avec un dénivelé de 1670 mètres. On termine ensemble, avec la satisfaction d’une journée bien remplie, autour du verre  de l’amitié.

Conclusion : Chacun peu aller au bout de ses rêves et dépasser ces limites « raisonnablement ». Dommage pour les absents… Une très belle expérience à refaire. Avec VOUS ? Merci à Patrick pour l’organisation et la réservation de ce petit restaurant sympa.

Et, comme dit la devise du club :  « On part ensemble, on roule ensemble et on rentre ensemble ». Pierre VANO

Un grand merci aux 6 "cadors" qui m’accompagnait pour cette belle sortie de 138Kms en passant par MÛR de Bretagne. Bien sûr, j'ai souffert, mais grâce à votre soutien et votre solidarité, j'ai pu aller jusqu'au bout ! Bel esprit de groupe.
Dominique HERViEU
Participant

Le 29 mai 2021 à partir de Pontivy…

Lien vers la présentation de la Rando Rando-de-la-fete-du-tour

Franck Le Boulch en mode « Balade », pendant le WE du 12 juillet 2020,  avec quelques uns de ses copains, sur des vélos rétro… Voici LE petit résumé de leur expérience …

Bonjour à tous. Ci-dessus, quelques photos de mon périple, avec une bande de copains joyeusement formidables. Ils ont parcouru près de 300 kms sur 3 jours entre Morbihan, Finistère et Côtes d’Armor, avec des vélos vintage restaurés. De vrais petits bijoux.
J’ai passé seulement 2 jours sur la selle avec eux.
Le beau temps était de la partie et nous avons rencontré des gens super.

Prendre le temps en vélo, c’est BiEN !
Merci à Tanneguy ,Christophe, Philippe, Stéphane et Mathieu. Franck.

Les Pyrénées …. du 31 août au 6 septembre 2020    

La Page spéciale