Petit rappel sur la Sécurité Routière applicable aux cyclistes
aboyeurL’objectif de ces quelques lignes n’est pas de recopier le code de la route ou autres règlements mais d’attirer votre attention et de rappeler certaines règles (officielles ou de bon sens) concernant les cyclistes et la circulation à vélo. Bien que référence soit fait à des articles du code de la route, ce qui suit est non contractuel, seules font foi et force de loi ou de règlement les publications sur papier du Journal Officiel de la République Française Journal Officiel
– Un cycle (communément appelé vélo ou bicyclette) est un véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l’énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l’aide de pédales ou de manivelles. (Art R. 110-2 et Art. R. 311-1) 

– La chaussée est la ou les partie(s) de la route normalement utilisée(s) pour la circulation des véhicules

– Une piste cyclable est une chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues.

– Une bande cyclable est une voie exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues sur une chaussée à plusieurs voies.

– Une voie verte est une route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers.

– Les cyclistes sont soumis aux mêmes règles de circulation que les autres conducteurs et à ce titre sont passibles des mêmes peines d’amende et d’emprisonnement prévus par le code de la route.

Pour certaines infractions, les cyclistes peuvent faire l’objet d’une suspension du permis de conduire voire d’une annulation. Les dispositions sur le permis à points ne leur sont pas applicables.
Articles 33 et Article R 412-34
Le code urbain fait interdiction à toute personne circulant à bicyclette de faire le kakou.

Quelques exemples : lâcher le guidon, éloigner les pieds des pédales, faire des étirements en peloton, porter des filles sur la barre.

On ne prend pas de vélo de secours que l’on tient à la main tout en roulant sur un autre.

On ne se fait pas remorquer quand on est cuit.

En cas d’infraction : contravention de 2e classe de 35 €.

Article R 431 -7
İI est possible de rouler à deux de front lorsque la route est assez large.
On doit se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant dépasser annonce son approche.
En cas d’infraction : contravention de 2e classe de 35 €.
İl n’est pas possible de rouler à plus de 20 dans un groupe sans demande spécifique auprès de la Préfecture.
Dépassement, lorsque le cycliste redevient conducteur :
Article R 414 – 16
Pour effectuer le dépassement, le véhicule doit se déporter d’au moins un mètre, en latéral, en agglomération et 1,5 mètres hors agglomération.
Il est interdit à tout occupant d’une voiture à l’arrêt, d’ouvrir une portière lorsque cette manœuvre constitue un danger : risque de collision avec un cycliste.
En cas d’infraction : au minimum une contravention de 2e classe de 35 €.
Feux de signalisation et priorités :
Tout cycliste doit marquer l’arrêt absolu devant un feu rouge, fixe ou clignotant
(article R 412-30).

Devant un stop, tout cycliste doit marquer un temps d’arrêt à la limite de la chaussée abordée. (article R 415-6).
Hors agglomération, tout cycliste abordant une route à grande circulation et ne se trouvant pas lui-même sur une route de cette catégorie est tenu de céder le passage aux véhicules circulant sur la route à grande circulation. En cas d’infraction : contravention de 4e classe d’un montant minimal de 90 €
Éclairage : 
Restez clair dans l’obscurité, faites-vous entendre et freinez votre ardeur. La nuit ou le jour lorsque les circonstances l’exigent, tout cycle doit être équipé d’un système d’éclairage, une lumière jaune ou blanche à l’avant, un feu rouge à l’arrière (article R.313-18, 19 et 20).   Catadioptres : de jour et de nuit , (article R.313-20) tout cycle doit être équipé: – d’un catadioptre de couleur rouge visibles de l’arrière, – d’un catadioptre de couleur blanche visible à l’avant, – d’un catadioptre de couleur orange visible latéralement ( sur chaque roue ), – les  pédales doivent également comporter des catadioptres de couleur orange. Avertisseur sonore : tout cycle doit être muni d’un avertisseur sonore, en l’occurrence un timbre ou un grelot dont le son doit pouvoir  être entendu à 50 mètres au moins (article R.313-33).
Dispositif de freinage : tout cycle doit être muni de deux dispositifs de freinage efficaces (article R.415-1) Équipements facultatifs mais recommandés : – un rétroviseur – un casque – une pompe – une trousse à outils – des sacoches – des vêtements clairs – des matériels réfléchissants (baudriers – chevillières)
En cas d’infraction : contravention de 1ère classe de 11 € pour chaque infraction.
Téléphoner en roulant
Le code de la route précise que tout conducteur doit se tenir constamment en état et position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. L’usage d’un téléphone tenu dans la main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit (décret de mars 2003, article R 412-6) : on s’arrête et on se gare correctement SVP.
En cas d’infraction : contravention de 2ème classe de 35 €.
Uriner sur la voie publique
erreurAu fil des kilomètres tu as bu le miraculeux breuvage dont tu as rempli ton bidon et tu n’as point transpiré, un arrêt pipi s’impose.
La fameuse « pause pipi », seul ou en groupe, ne doit pas se faire partout, le règlement général de police sur l’hygiène publique, art. 91, précise « qu’il est interdit à quiconque d’uriner sur la voie publique et contre les propriétés riveraines bâties ». Évitez de vous arrêter dans un village, aux abords des maisons et préférez un sous-bois où vous pourrez vous cacher un peu, car au pire, vous pourrez même être taxé d’exhibition sexuelle ! En cas d’infraction : du simple rappel à l’ordre à l’amende de 2ème classe, le montant peut varier en fonction du lieu.
« Piste cyclable ou Route Départementale ? ».

Après bien sûr avoir t’être arrêté si le feu était rouge et sans remonter par la droite la file des quelques voitures qui étaient déjà en attente, tu prendras bien sûr la piste cyclable. Pour savoir si c’est obligatoire ou non,
vous devrez donc faire attention au type de panneau de signalisation :

 

 

 

 

OBLiGATOiRE                              Conseillée

L’obligation d’emprunter les bandes et pistes cyclables est instituée par l’autorité investie du pouvoir de police, après avis du préfet.

Article R 431 – 9
Vous pouvez circuler sur les aires piétonnes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons. Hors agglomération, le long des routes pavées ou des routes en état de réfection, la circulation des cycles est autorisée sur les trottoirs et contre-allées affectées aux piétons.
En ville, les cyclistes peuvent emprunter les couloirs réservés aux transports en commun.
– Le remonte-file (dépassement de voitures à l’arrêt) à droite est interdit.

– Le remonte-file (dépassement de voitures à l’arrêt) à gauche est considéré comme un dépassement, donc autorisé si «possibilité de reprendre sa place dans le courant normal de la circulation sans gêner celle-ci».

En cas d’infraction : contravention de 2ème classe de 35 €

Il est interdit pour une personne de plus de 8 ans, de rouler sur les trottoirs, sous peine de sanctions.


Rouler en état d’ivresse

Même en l’absence de tout signe d’ivresse manifeste, le fait de conduire un cycle sous
 l’emprise d’un état alcoolique, caractérisé par une concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,5 gramme, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème classe.
En cas d’infraction : contravention de 4ème classe de 135 € et peut-être la possibilité de se faire suspendre son permis de conduire pour une durée de trois ans (sans retrait de point) dans le cas de mise en danger de la vie d’autrui.