Samedi  24 Septembre

Les Virades de l’Espoir

La « Jean-Paul Ollivier » à Noyal-Pontivy

Les clubs de la région de Pontivy organisaient une nouvelle Randosportive Humanitaire Cyclo à NOYAL-PONTIVY  au profit de la Lutte contre la mucoviscidose, avec

Pour plus d’informations, consulter

Par Patrick O. Après une bonne impression, suite à une participation, il y a 4 ans, j’ai décidé de retourner à Noyal Pontivy cette année… Comme prévu, je retrouve Franck  vers 8h30 et il me rassure en me disant que le circuit n’a pas trop de dénivelé.

Départ à 9h depuis la Salle des Fêtes. Nous voilà parti à une allure modérée pendant un dizaine de klm. Ensuite une longue descente nous annonce une première côte difficile vers Rohan. Contrairement à mon expérience d’il y a 4 ans, nous passons la côte avec le groupe. Ensuite, des faux plats permettent à certains de mener une très bonne allure…

Vers Mohon, je vois des éoliennes (qui me rappelle un mauvais souvenir lors de la PLB). Les descentes font monter la moyenne et d’ailleurs, je rate la bifurcation pour le circuit de 95km que je pensais faire. Tant pis, je  continue avec Franck  (direction Ménéac) et là, au loin, je vois encore des éoliennes qui nous annoncent quelques difficultés. Nous arrivons à les passer  sans trop de problèmes grâce à nos collègues cyclos du jour. Nous prenons la direction de Josselin, et là je vois Franck arrêté au bord de la route. J’ai eu un moment d’interrogation car je ne le voyais plus dans notre groupe de 30. En fait, il a crevé et, pas de chance, après réparation,  il crève à nouveau. La bonne  organisation de la Rando lui permet  de réintégrer le groupe grâce à un véhicule d’assistance et le prêt d’ une roue de secours.

Entre Josselin et Moréac, certains meneurs donnent des signes de fatigue. Cela me permet de récupérer…. Par contre, vers Moréac, un cyclo décide de monter une côte très vite et  de maintenir un rythme important sur les faux plats . Là, je dois m’accrocher et merci à  Franck qui me garde dans sa roue. Conséquence de cette accélération : on se retrouve dans un groupe de 12 avec  des cyclos de Pontivy  qui mène l’allure. À 15 kms de l’arrivée, un cyclo part seul. Personne ne pourra le rattraper malgré le travail de mon copain Frank (moi, j’étais à bloc !).

Après cette accélération on se retrouve à 6 derrière le cylo  solitaire. À 10 km de l’arrivée,  ceux qui n’avaient pas pris un seul relais, attaquent fort et ils  nous décrochent. Mais là encore,  Franck, l’adhérent en grande forme revient et avec moi dans sa roue… Il arrive à recoller  mais une dernière attaque à 1 km du but nous  décroche définitivement .

Ensuite, vient de la collation où nous échangeons nos impressions. Nous pensons la même chose : Un circuit idéal pour beaucoup d’adhérents de l’Amicale des Cyclos de Ploëren qui auraient pu suivre notre groupe.

Conclusion : très beau circuit avec de belles routes que nous avons bien apprécié par une belle journée ensoleillée.

La vidéo ici, les cyclos de Ploëren y apparaissent vers la 7ème minute…Ambiance Hard Rock !

Samedi 17 septembre

Les photos ici cliquez…     et sur Sport-Breizh

Rando « La Benoît Vaugrenard »

Par Patrick O : Une fenêtre de beau temps ce matin, nous a permis de participer comme prévu a la randonnée Vaugrenard. Je passe donc chercher mon collègue et voisin Alain vers 7h15.   Il est  déjà dans les starkings block. À la sortie de Vannes, nous voyons quelques gouttes mais cela ne nous décourage pas. Nous avons eu bien raison car il n’a pas plu de la matinée.
Arrivée à Péaule, nous buvons le café traditionnel qui permet de retrouver toute l’équipe des cyclos de Ploëren. Mon coéquipier du jour inquiet de ne pas faire les 130kms retrouve un peu de motivation en apprenant que  Roger et André  seront sur le circuit de 90kms.
Avant de partir, Thierry négocie avec le journaliste une photo de notre groupe. Ensuite, le coureur professionnel  Benoit Vaugrenard (à la Française des Jeux), nous remercie et rappelle les consignes de sécurité. À peine rétabli de maladie, il reste sur la plateforme. Par contre, un ses collègues aussi professionnel, Mathieu Boulo, part en randonnée avec nous.
Départ donné peu avant 9 h avec un parcours roulant au début.  Je remarque certains costauds. Cela ne décourage pas Thierry qui reste avec eux devant malgré le vent. Jusqu’à Bizolle, ça allait. Et oui 36 de moyenne jusque là …Je comprends mieux aussi pourquoi j’ai été en difficulté l’année dernière à cet endroit. Le ravitaillement à la Vraie-Croix,  au 70ème kilomètre et après 2h de route est délaissé par le groupe. Seul le président s’arrête (par courtoisie envers les bénévoles ou parce qu’il était « au taquet » ?…les 2 sans doute !).
Au niveau de Questembert, Hervé éclate son pédalier…il ne lui reste qu’une seule cheminée ! Décidémment Hervé = Pas de bol, n’est ce pas  après avoir crevé sur la ligne de départ à Plouay, la poisse continue OU …. le manque de vérification de ton matériel ?… Un collègue me signale une côte et en haut je suis optimiste car je l’ai a peine ressentie (en fait c’est une erreur de sa part car la côte était, ou plutôt les côtes étaient avant Muzillac).
À un moment je vois passer Mathieu Boulo, le professionnel, sur le grand plateau (plus grand que les nôtres ?) pour se mettre devant. Aussitôt d’autres costauds le suivent ! Et là,  j’ai compris la difficulté de vélo. En effet à Muzillac, j’ai vu que je n’étais dans un bon  jour et ça m’a un sapé le moral. Fatigué sans doute après avoir taillé mes haies cette semaine !…
Avant Arzal, je n’ai pas eu la volonté de boucher un trou et je laisse don partir le peloton.
Au bout de 5mn, on reforme un petit groupe pour rentrer tranquille en compagnie de l’ami Loulou qui avait encore son Paris Brest Paris dans les jambes. Nous nous sommes soutenu pour passer le raidillon d’Arzal de façon à terminer ensemble jusqu’à l’arrivée. À l’arrivée, Alain,  satisfait de sa rando à plus de 34km/h nous attendait pour les photos des  arrivants. Anne, Franck et Pascal, les premiers, comme bien souvent toujours aussi performants et même en fin de saison ont dû s’accrocher. Pour Loulou qui se dit « fatigué »…le grand tour a été quand même effectué à près de 35 de moyenne ! Qu’est ce cela donne quand il ne l’est pas …fatigué !!!  Une fois regroupés, vers les 13 h,  nous échangeons nos impressions sur le circuit, l’allure, les aléas de la rando; et nous prenons tous ensemble une collation bien méritée !
Conclusion : circuit agréable,  randonnée à renouveler l’année prochaine…Et déjà partant pour aller à Noyal-Pontivy la semaine prochaine. Avis aux amateurs !

Pour la 3ème année, La Benoît Vaugrenard était organisée à Péaule,  au profit de l’association En Avant les P’tits Loups !  ( Association loi 1901)

  • Tous nos enfants ne sont pas égaux face aux apprentissages. Certains ont besoin d’aide pour grandir et avancer dans la vie de tous les jours.
  • Pour que le handicap ne vole pas leur enfance
  • Créée en février 2006 par des parents d’enfants handicapés moteurs ou psychomoteurs l’association s’efforce d’améliorer le quotidien de ces enfants extraordinaires:
  • En facilitant l’accès au matériel spécialisé et  en mettant en relation ces familles touchées par le handicap…

Les 3 circuits cyclos :

Trouvez  les informations et un bulletin d’inscription en cliquant sur   Document

Dimanche 4 septembre

Rando à Plescop

La pluie du matin (vers 7 h 30) n’effraie pas « Ploëren » !
Dommage que quelques copains soient retournés au lit, car nous avons raté la coupe du nombre à une unité près…

Sur les photos, il nous manque quelques cyclos mais ils y étaient comme Jacques, Bruno, et aussi Hubert…et nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie sur le circuit vallonné car nous avons vu Saint Jean Brévelay, Bignan, Colpo, Grandchamp…

NB : Laurent était un peu « fatigué », mais c’est très compréhensible car il a eu la grande joie d’accueillir un petit-fils cette semaine (2ème fois Grand-père, félicitations à la maman, au papa et au …grand papa !)
Cliquez pour aller voir Les photos ici…

PLOUAY : La cyclo du Morbihan

Presque 40 participants, dont Anne, Hervé,  Pascal, Patrick O et Robert sur la « cyclosportive » ! Rappel : l’an dernier, nous étions 31 participants de l’ACP…record battu !

Lien vers le circuit de 117 kms…cliquez ici .   Le dénivelé positif était de 985 m
« Rendez-vous » du jeudi 25 août 19 heures au Raquer, pour Chargement des vélos pour le covoiturage vers Plouay le lendemain.  Roland pilote et met son véhicule à notre disposition…Merci Roland ! Vous avez pensez à prendre des épingles pour fixer votre numéro sur votre maillot !

Départ le vendredi 26 août  à 6H30 au « Raquer »

Sur les 120 kms :
       RUELLOU Pascal   Temps 03:20:45     Moy 34.97
       MARTIN Robert     Temps  03:29:17    Moy  33.54
       ONNO Patrick           Temps 03:31:28     Moy 33.20

et sur les 170 kms :
      PORODO Anne         Temps 04:59:55      Moy 32.21

Par Phillip et Christophe : toutes les  photos ici

ET en soirée, le  « Moules-Frites » salle du Spi, à suivre….

L’étape du Tour de France : 

Lorient / Mur de Bretagne

Les copains ont effectué une reconnaissance dont le parcours normal est ici, ou là encore…172 kms au programme pour un dénivelé positif de 1828 m…aie, aie, aie !

Voici un petit résumé fait par Jean-Claude :

Jeudi 19 mai
je suis à 6h30  précise place du raquer, Alain est déjà présent, dans les 5 minutes suivantes tout le monde sera arrivé.
mise en place des vélos dans le fourgon de Roland et direction Lorient.
Cadre superbe de la cité de la voile, je choisis les « Penn Duick » en arrière plan pour les photos.

Cliquer sur les photos pour les  agrandir

Départ vers Lanester.
Malheureusement je ne peux accompagner le groupe , il aurait eu besoin d’un guide  pour éviter les 30 kilomètres supplémentaires.

Je retrouve les valeureux cyclos à Mur de Bretagne sirotant un demi a la terrasse du seul bistrot de Mur.
Les commentaires sur les péripéties de la journée me sont dévoilés .

BRAVO à tous : Bel exemple de complicité tout au long du parcours sauf dans la côte de Mur où seuls les costaud se sont mesurés.

Le résumé d’Alain :

Parcours difficile, vallonné avec un dénivelé important, moment clé et inoubliable pour nous les 7 mercenaires de l’amicale des Cyclos.
Départ 7h45 de l’arsenal de Lorient pour 7,700kms de traversée et prendre la route de Plouay. Pause urinaire (déjà ?) à la sortie de Lorient,… malchance,  nous n’avons pas été suffisamment discret et on nous a dit  » Bande de dégueulasse »

Les principaux points de la journée sont mémorables.

Avec le casse-croûte improvisé à Spezet (29), juste avant d’ attaquer une bosse à Laz, moment difficile après le demi!!! Tout le monde était dans le coup, et nous l’avons passée cette « bosse ». La route devenue caillouteuse près de la fin du parcours,  mais nous avons fait une erreur qui nous a rallongé de 30 kms  l’étape (172,5 kms de prévu). Pause aussi pour se repérer au col de Toulaëron. Thierry s’en charge.

Roc’h Toull al Laeron, en Breton ou Col de la tanière des voleurs…cela me fait penser au Col de « curebourse » dans le Cantal avec un hébergement très typique à voir…(Note de Patrick)

Nous nous sommes retrouvés dans une usine Mine sans ‘issue… Demi-tour puis on a tourné pendant un certain temps… ras-le-bol!  Bonjour la galère, mais nous nous sommes accrochés…Et, c’est ainsi que nous avons raté Roland et Jean-Claude qui nous guettaient à Neuillac…

 

La route fut longue car nous avons fait 203 kms ( Alain, Jean-Pierre et Thierry).  Nous étions au bout de notre contrat moral. Pour nos 4 compères Loulou, Robert, Pascal et Patrice, les costauds, ils ont monté  Mur de Bretagne avec au final 205 kms pour eux.

Moi, je tire ma révérence à tous mes compagnons de route. Par contre le dimanche suivant, j’ai payé la note car j’ai craqué à la sortie de Meucon, les jambes n’en voulaient plus.

Les 24 heures Cyclos du MANS (72)

Anne, Christophe, Florent et Pascal constituaient une belle équipe !

L’organisation mise en place autour de l’équipe : Franck,  chargé du « Coaching »; Philip, le suivi des mécaniques; et les parents de Christophe, la logistique…

Par Franck :

L’équipe des Cyclos de Ploëren –  composée de Anne, Florent, Pascal et Christophe –  a participé aux 24h du Mans, les 20 et 21 août 2011 où  384 équipes  étaient présentes sur le fameux circuit automobile Bugatti du Mans.

Les Ploerinois ont découvert cette épreuve qui a démarré le samedi à 15h00 sous une chaleur caniculaire avec un départ similaire à celui des 24h moto.

L’équipe avait prévu de prendre les relais toutes les 2 heures mais le rythme rapide de la course et la chaleur les ont obligés à modifier leur plan en raccourcissant les relais de 30 minutes jusqu’à la tombée de la nuit.

L’équipe solidaire et soudée a réussi à surmonter une  période délicate quand le physique d’un coureur de l’équipe donnait  quelques signes de faiblesse suite à une blessure.

Les cyclos de Ploeren ont parcouru presque 800 kilomètres et terminent aux alentours de la 150ème place,  alors que les vainqueurs de l’épreuve en ont fait un peu plus de 900 à 41 km/h de moyenne.

Les 4 coureurs et l’équipe logistique sont prêts à participer de nouveau à cette épreuve l’an prochain et ils inciteront les membres du club à se joindre à eux.

Notez que vendredi 26, Anne et Pascal participeront à la cyclo sportive de Plouay après une courte semaine de récupération.

    Mes 24h par Pascal :

Une fois n’est pas coutume je prends la plume, pour vous raconter mon expérience du Bugati.

4h30 : mon réveil sonne. Je me lève déjà bien éveillé, et oui! La nuit fut courte , pas bien dormi…

Petit déjeuner , vérification du matériel, toilette, je suis prêt. Gérard (le papa de Christophe) arrive à 5h30. Direction chez Florent à Theix,où l’on se retrouve tous pour le départ à 6h00.

Après 3heures de route, on y est !  J’aperçois le « mont »Dunlop de l’entrée principale, pas l’air très impressionnant !  Bon, on verra bien…

En entrant dans le camping, il y a déjà beaucoup de monde, après avoir trouvé notre emplacement, nous partons en quête de notre dossard.

Le speaker, le beau matériel, le coureur pro, le coureur moins pro, la foule, les blagues à Florent tout y est.

Midi :  Franck s’attaque à la préparation de la bouffe.  Super organisé Franck !  Il a tout prévu !  Il a même préparé les pâtes la veille pour optimiser le gaz du réchaud et gagner du temps !   (Chut, faut pas le dire, les pâtes préparées, sont restées à Ploeren!)

Le camping est calme ils sont tous au briefing obligatoire d’avant course, pas nous, on mange!

Bon il est temps d’aller prendre possession de notre box, 15h va vite arriver.  Nous sommes 3 équipes dans le stand plus 2 individuels.

On y est! La piste s’ouvre devant nous, la ligne droite des stands, la piste, et le Dunlop tout la haut!

Les préparatifs s’accélèrent, Christophe, Pascal, Florent, Anne, voilà l’ordre des relais.

Nos accompagnateurs, Phillip, Gérard, Franck et le frère de Florent, goûtent l’évènement, l’ambiance est grandiose !

14h :  Christophe commence son échauffement, il est vite chaud, il faut dire qu’il fait beau et chaud très chaud, les 30 degrés celsius sont largement dépassés.

Bon il est temps le départ approche, Christophe va se positionner sur la piste comme les centaines d’autres concurrents, Florent tient le vélo, le compte à rebours commence, je regarde Christophe est là je me dis, ouah, il doit avoir le cardio à 180 !  Et ben tout faux !  lui il baille….

15h :  Traversée de piste en courant, « enfourchage » des vélos, accélération, c’est parti !  Juste le temps de regagner le stand et déjà la tête de course passe, on est tous là à chercher notre coureur des yeux, le voilà dans un paquet, le rythme est très élevé.

Bon, je pars me préparer, le temps passe vite, dehors Christophe souffre, la chaleur est terrible !

De 2h on passe à 1h30 pour la durée des relais, bien suffisant.

 16h25 :  je suis sur la ligne j’attends Christophe, le voilà !  Passage du témoin,  derniers conseils,  je m’élance, passe le Dunlop.  Elle va faire mal la bosse, attaque la descente,  passe le petit coup de cul,  redescente,  je regarde mon compteur 46 km/h,  tout à droite,  je suis un peu esseulé ! Un concurrent me propose d’attendre le paquet, on passe le virage,  ligne droite,  je me retourne le peloton arrive.

Je le prends au vol , purée quel chaleur !  Un vrai sauna le peloton ! 50 km/h !  Après quelques virages en épingles,  on est déjà devant les stands et de nouveau le Dunlop !

Les relances en sortie de virage sont terribles. La chaleur ,  le niveau est très élevé, font que mes 2 bidons de 750 ml sont descendus dans l’heure et demi.

Je passe le relais à Florent .  Christophe prends mon vélo, je dis bonjour à Nicolas Goasmat, qui est passé nous faire un petit coucou et je me jette sur tout ce que je peux boire!

Là, échange des premières impressions, encouragements pour Florent et Anne à suivre.

La chaleur redescend légèrement pendant le relais de Florent, très légèrement.  Il termine son relais avec des douleurs au fesses.  Passé le moment de rigolade, une petite inquiétude se dessine voyant qu’il souffre vraiment.

Anne termine son relais, Christophe s’élance pour le sien.

En discutant de son relais avec Anne,  on arrive à la conclusion que le plus dur, c’est pas la vitesse, mais les relances. Difficile  quand on n’est pas coursier !

Florent ne vas pas mieux, Franck me dit qu’il ne pourra peut être pas repartir, la poisse.  Je vais  voir Gérard accroché à la lice, il brandit son ardoise magique pour avertir Christophe que les relais passent à 2h et de lever un peu le pied, dans le cas ou on finit à 3.

Bon je me prépare, mon tour arrive.  Bonnes nouvelle juste avant mon relais :  Florent va mieux …

Je m’élance pour mon 2ème  relais, il est 23h,  je suis bien , il fait bon.  Et là je suis tout de suite dans le rythme, finie la galère de l’après midi le plaisir est de retour !

La nuit se révèle magique, on a droit à un superbe orage, il pleut pendant ½ heure, il faut faire un peu attention dans les courbes, le record du tour sera battu par l’équipe Vulco 48km/h de moyenne !

Je termine mon relais sur de très bonnes impressions.  Après je décide d’aller dormir un peu.  Il est 2h du matin.

Je reviens au stand vers 4h30, petit déjeuner  et je vais voir Franck pour prendre les nouvelles. Le frère à Florent est là, il a passé toute la nuit dans le stand.

Bon voilà mon 3ème passage qui arrive, il est 7h00.  La motivation est toujours là, le plus marquant dans ce relais a été ce levé de soleil, MAGNiFiQUE !  Je donne ce que je peux, difficile d’être régulier, mais je trouve un groupe qui roule fort,  je me mets à sourire ET  je me demande bien ce que les copains du club penseraient de la vitesse, eh eh eh

Bon? il est tant de passer le témoin à Florent, je vais me reposer et m’hydrater.

13h45 :  dernier relais, il fait chaud de nouveau, je n’ai pratiquement rien avaler de solide depuis le matin, pas faim ! Mais la peur de la fringale me rattrape ET  Phillip me donne des barres de céréales et des gels pour bien finir mon relais.

La fatigue est là rapidement, mais la motivation aussi,  je serre les dents et je m’accroche.  Le vent s’est levé perturbant les performances sur la fini. Beaucoup de coureurs sont au bout du rouleau, personne ne veut prendre les relais, il faut s’y coller.

Dernier tour, j’arrive devant les stands, je vois le drapeau à damier, dernier sprint sous les applaudissements….. Voilà j’ai passé la ligne, c’est fait , l’équipe a fait les 24h..

On est tous très heureux d’en avoir terminé. Après un dernier repas, le ramassage des affaires, direction la Bretagne.

L’équipe au grand complet : Anne, Christophe, Florent, son frère(désolé j’ai oublié le prénom), Gérard, Phillip, Pascal.

 Le diaporama de photos ici. Merci à Franck et Phillip !

Les 20 et 21 août a eu lieu la 3ème édition des 24 Heures Vélo sur le circuit du Bugatti au Mans. Avec l’assistance technique SHIMANO France…

Parrainée par le sarthois Roger Legeay (ancien coureur cycliste français, ancien dirigeant de l’équipe Crédit agricole), ouverte aux solos mais aussi aux équipes de 2, 4, 6 ou 8 coureurs en plusieurs catégories qui organiseront librement les relais pour parcourir la plus longue distance en 24H !

Les puces électroniques permettront de suivre le classement tour après tour au général et dans chacune des catégories.

400 à 500 équipes, venus de France et d’Europe, sont attendues sur les 4185 mètres du Circuit .

La Sécurité est assurée par Médecins et secouristes, ainsi qu’une Vidéosurveillance , et des Commissaires de piste fixes et à moto…

Une route de qualité exceptionnelle pour y rouler à vélos : Depuis 1966, le Bugatti est un circuit permanent situé au sud de la ville du Mans. Les 24 Heures du Mans Auto, Moto ou Camion, le Grand Prix de France Moto, les 24H Roller s’y déroule chaque année… Entièrement fermé, il est éclairé la nuit lors des courses.

Fiche technique, tracé et dénivelé :

 

L’ OBJECTiF de nos amis : Réaliser 800 kms ? ? ? quasi réalisé : B R A V O à tous !

 

La semaine fédérale à FLERS (61)

Une dizaine de membres de notre association y participent cette année à FLERS (61) .

La semaine fédérale internationale du cyclotourisme, placée cette année sous l’égide “L’été du cyclotourisme en Basse-Normandie” a débuté dimanche dernier 31 juillet. Plus de 13 000 cyclistes, dont environ 900 étrangers, sont attendus pour cette 73e édition. La première étape de ce rassemblement sans aucun enjeu compétitif, avait pour destination le Mont-Saint-Michel..
Cyclos de Ploëren à la semaine fédérale 2011

La « PLB » à Callac (22)

Par Franck : Treize adhérents (1 femme et 12 hommes) de l’Amicale des Cyclos de Ploëren se sont donnés rendez-vous au Raquer pour un départ pour Callac à 06h00. Le convoi, composé du Mini-Bus communal pour les participants, de l’utilitaire prêté par Roland pour les vélos (installés la veille sous le contrôle de l’ami Lucien) et de la voiture à Éric, arrive à Callac où nous attendaient quelques 7025 autres cyclistes (Record battu !). C’est indéniablement un franc succès pour cette manifestation sportive qui reverse le montant de cette journée à l’association Vaincre la Mucoviscidose pour soutenir ses axes prioritaires dans les domaines du médical et de la recherche.

Les copains d’Arradon, (arrivés très tôt!) sont prêts à se positionner sur la ligne de départ alors que nous n’avons pas encore retiré nos dossards.

(Nota : Il faut dire qu’on a perdu un peu de temps en allant se balader  dans la campagne costamoricaine car dans le cockpit de la voiture de tête, quelqu’un a vu une pancarte déviation qui était destinée à régler  la circulation pendant  la course.)

La stratégie Arradonnaise permet de prendre un départ dans de bonnes conditions et de pouvoir suivre des groupes de rouleurs. Nous sommes dans la masse et pour s’en extirper il faut fournir beaucoup d’énergie qui peut être fatal à tout moment.

Anne n’a pas eu ce souci. Son dossard N° 224  l’autorise à entrer dans le box réservé au 500 premiers numéros et lui permet de retrouver son frère présent également sur la course. Hervé pensait pouvoir y accéder également mais son numéro 541 ne l’y autorisait pas….

Les départs décalés des différents circuits donnent l’occasion à Daniel, André, Armel et Roger, inscrits sur le parcours des 100kms de regarder passer Anne, Éric, Pascal, Franck, Christophe, Hervé, Florent et les 2 Patrick  en route pour une « ballade » de 156 kms.

L’objectif de Franck était de récupérer Anne sur le parcours et de l’accompagner jusqu’à Callac. Suivi par Patrick   pendant un moment, l’option d’un  départ assez rapide lui a permis de la rejoindre au 60ème km.

Un peu émoussé, Patrick n’a pas pu profiter de son sillage pour raccrocher un groupe performant et réaliser une bonne moyenne. Dommage …..

Hervé aperçoit sur le parcours un coureur arrêté sur le côté de  la route avec une tenue qui ressemble à celle des cyclos de Ploeren. Effectivement, il s’agit bien d’un de nos petits camarades de club, positionné à califourchon sur son vélo, les pieds scotchés au sol, la tête posée sur le guidon en train d’essayer de maitriser des crampes dans les 2 cuisses. Pascal avait dilapidé ses stocks de calcium, magnésium et potassium à force de mettre son nez en tête des groupes.

Une fois remis sur pied, Hervé, Patrick et Pascal ont rejoint l’arrivée ensemble alors que Christophe rejoignait le groupe de Anne et Franck à une trentaine de kilomètres de l’arrivée.

Au départ, Florent ne semblait pas trop savoir la distance à parcourir mais à l’arrivée des 156 km,  il donnait l’impression  d’avoir bien géré les difficultés du parcours.

Un bon entrainement pour les 24h00 cyclos du Mans !

Sur le parking, en attendant notre président qui s’est autorisé une pause sur le parcours pour discuter avec un de ses anciens stagiaires, le reste du groupe discutait de la course en sirotant une bière (Merci Patrick) accompagné d’une part de flan.  Petite précision du président : sa pause programmée, située au ravitaillement du 100ème kilomètre (après la côte de Boquéno, par une route en très mauvais état…) s’est terminée par une crevaison vue au moment de repartir. Réparation effectuée par les mécanos MAViC présent sur la zone du ravito ! Et après, (relation de cause à effet ou surévaluation de ses capacités physiques ? ?) les 50 derniers kilomètres ont été effectués sous l’emprise de crampes, d’abord en haut des cuisses, puis aux ischio-jambiers, puis aux mollets, partout pour finir…Résultat : 3 heures pour faire les 100 premiers et….aussi 3heures pour réaliser les 50 derniers kilomètres !

Les coureurs du 100 km frais comme des gardons ont apprécié le parcours qui leur était proposé contrairement à notre président qui est arrivé sur le parking exténué et en état de surchauffe comme le réacteur de Fukushima. L’arrivée d’Éric était beaucoup moins expressive que celle ne notre président mais assurément il en avait tout autant  « plein les bottes ».

À noter la performance de Roger qui à parcouru les 100km à la moyenne de 34,42 km/h. Bravo!

Anne reçoit un appel de son frère qui lui dit qu’on l’attend au podium pour la remise d’une coupe qu’elle ira chercher après avoir pris le plateau repas offert par l’organisation.

Au cours du repas, notre président  reconnaît un compagnon de route et les retrouvailles étaient plutôt chaleureuses car de toute évidence ils ont en commun de bons souvenirs……. de galère!

L’arrivée au Raquer s’est faite par l’accueil du M. Hily, Maire de Ploëren très heureux de féliciter Anne pour la belle coupe qu’elle a gagnée en terminant Première féminine de sa catégorie.  La correspondante du journal Ouest France  immortalise cet instant.

Les résultats des Cyclos de Ploëren

Dossard Prénom NOM TEMPS MOYENNE PLACE

CYCLO-TOURISTE 100 km (inscription sans licence ou certificat médical)

4415 Daniel AYOUL 03:10:31 31,50
4410 Armel BULEON 03:54:36 25,58
2249 Roger DESMARS 02:54:21 34,42
2250 André LE GAUTHIER 03:13:11 31,06

CYCLO-TOURISTE 156 km (inscription sans licence ou certificat médical)

Patrick BOULLE 06:06:00 25,41
Christophe GAUTHIER 04:43:26 32,81
Florent LAIGNIER 05:04:56 30,50
Pascal RUELLOU 04:54:14 31,61

CYCLO-SPORTIVE 156 km (inscription avec licence ou certificat médical)

4198 Franck LANGLO 04:45:24 32,5859 434
541 Hervé LE BERRIGO 04:54:00 31,6344 515
224 Anne PORODO 04:52:16 31,8218 435
1293 Patrick ONNO 04:54:40 31,5622 517
4414 Eric HAMON 05:33:21 27,8992 715

Vivement l’année prochaine !

Lien vers la vidéo de France 3 Bretagne. Aller à la 16ème minute directement…

et un petit diaporama ci-dessous  (dommage, …des photos se sont « volatilisées » ! ! )

La Leclerc à Vannes

Plus d’une trentaine (pas loin de 40 sans doute…) au départ TOUS ENSEMBLE à 8H00

 

La tenue du club est « bien affichée » pour cette randonnée !
un billet de quelques €uros…pour la lutte contre la muco, et nous voilà partis avec même l’ami Phillip qui arrive au dernier moment car il avait oublié sa gourde à la maison et a été obligé de faire demi-tour !

Petite frayeur tout de même sur le parcours aux endroits fraichement gravillonnés, qui occasionnera une cassure dans notre peloton. Les hommes forts devant (vous les connaissez) feront le grand circuit à + de 35 de moyenne et comme on dit  :  ils ont « montrés » le maillot. Chapeau Messieurs! Derrière, avec 6 adhérents dont Anne, plus quelques autres nous avons aussi bien été (31,5 sur les 113 bornes…content !). Dépassé sur le final par le TGV avéen au Kenéah, les plus en jambes ont alors accrochés le wagon !

Ensuite les copains, dont Alain qui préparait le raid du golfe de samedi prochain a pris son temps….quoique à 30 km/h, j’espère qu’il n’aura pas épuisé ses cartouches. Il se connait !

À l’arrivée, autour du pot de l’amitié (micro sandwich, mais on ne vient pas pour casser la croûte sur ce genre de manifestation), les amis qui ont fait le 87 nous attendait sereinement. Bravo aussi à eux pour leur prestation autour des 32 de moyenne !

Nous avons eu le plaisir de retrouver sur le vélo des copains qui nous manquaient, comme Philippe D., Jacky et encore Franck LB. D’autres ont aussi aperçu Jean-Luc et Pierrick. Merci à tous pour votre participation…Et, une grande joie aussi en croisant notre honorable vétéran Lucien en tenue ploerinoise sur sa bicyclette…Allez Lucien !

Les résultats pour notre partie « Cyclos » : 304 rouleurs au total; 122 sur les 113kms dont 1/4 de « Ploëren »; 118 sur le 87 bornes pour un don final de 7200 € (+ 900 € / 2010) !

Super merci à Franck et à Philip, nos photographes à l’arrivée. Et oui rien au départ, Désolé !
Photos ici aussi pour revoir les autres albums également !

Bravo les Cyclos de Plescop (Merci Philippe). Très belle organisation sans faille !
L’affiche 2011 et les circuits de 87 et 113 kms

Vous pouvez aussi aller sur le site de la Rando.         À l’année prochaine !

À La Turballe (pour 200 kms)

le samedi 31 mars….Pour la préparation du Tour de Bretagne…

Une douzaine d’adhérents ont participé au (merci à Gaby et Loulou) brevet AUDAX de randonneurs :

Le diaporama en bas de page…Les photos ici : cliquez sur le lien direct.

Brevet 200km LA TURBALLE 31 mars 2012
En plaçant le curseur sur la carte (se transforme en croix), faites tourner votre roulette (de souris) pour agrandir ou diminuer le plan et en maintenant enfoncé le clic gauche (la croix devient « main ») vous pouvez alors déplacer la carte … En positionnant la souris (encore ?)  en bas de la ligne verticale rouge de la partie Profil (en dessous de la carte), elle se change en « main », et vous pouvez alors, en la gardant appuyée, la déplacer et voir un point orange qui se déplace sur le circuit au-dessus…Pas mal, non ?